Information santé

Les risques de paludisme dans l’archipel

Les fortes pluies de cet été et les nombreuses zones d’eau stagnante ont pour conséquence la multiplication des moustiques dans l’ensemble de l’archipel , et donc des riques de paludisme . Alors que le ministère de la santé a enregistré trois cas de paludisme ce mois-ci à Praia (île de Santiago), nous souhaitons attirer l’attention des résidents et des touristes au Cap-Vert sur les précautions à respecter .

Nous vous invitons à prendre les mesures basiques de protection comme le nettoyage des zones d’eau stagnante (sceaux, vieux pots à fleurs, pneu abandonné dans un coin du jardin ou de la cour etc...) , l’application d’un spray anti-moustique et l’installation de moustiquaires , l’usage de spirales anti-moustiques si vous vous tenez dehors. Vous éviterez le soir les zones à forte concentration humaine du type marché, concert en plein air ou fêtes populaires, ou du moins userez de pantalons longs, chaussettes et manches longues.

D’autre part, dès l’apparition des premiers symptômes du paludisme (souvent confondus avec ceux de la grippe) tel que fièvre persistante , maux de tête, courbatures et vomissements, troubles de l’équilibre et de la vue, réalisez au plus vite dans un centre de santé le test simple de détection du paludisme (test de la goutte épaisse). Ceci afin d’être pris rapidement en charge et traité à temps , et de prévenir les risques d’aggravation et, le cas échéant, d’être évacué dans les meilleures conditions.

Dans tous les cas, merci de tenir le consulat informé au 260 45 35 et, en dehors des heures de bureau, au 991 21 29, pour conseils et assistance.
Des informations complémentaires sur le paludisme au Cap-Vert sont disponibles sur le site du Ministère capverdien de la santé http://www.minsaude.gov.cv

Dernière modification : 19/09/2008

Haut de page